burn out

Conseil utile pour réagir face au burn-out

Le burn-out est couramment utilisé dans le domaine professionnel, on récence un grand nombre de victimes dans le domaine de la médecine. Mais cela n’exclut pas la possibilité dans d’autres secteurs d’activité.

Comment se présente le burn-out ?

Le burn-out est un état de fatigue. Cela peut être un épuisement physique, émotionnel ou mental. Le burn-out est aussi appelé épuisement professionnel, et il est observé chez les soignants. Mais cela peut concerner tous les métiers. Les femmes sont les plus atteintes et il est situé en 2e position des infections d’origine professionnelle. Il faut noter que le burn-out n’est pas une maladie mentale, mais un ensemble de symptôme provoqué par la dégradation du rapport d’une personne a son travail. Pour plus d’information, cliquez ici.

Qu’est-ce qui cause le burn-out ?

On a relevé divers facteurs qui peuvent causer le burn-out. Le surcharge de travail en est la première cause, mais il y a aussi la pression que subit le travailleur pour être plus productif, ou bien se subir une insécurité de son emploi, la sensation d’être vidée de ses ressources, les temps de repos ne suffisent plus à soulager sa fatigue (sommeil, week-end, congés…), une dévalorisation de soi peut aussi être la cause de l’épuisement professionnel (on se sent ne plus être à la hauteur). Les personnes les plus engagées dans leur travail sont ceux les plus touchées.

Comment savoir qu’on est atteint du burn-out ?

L’épuisement professionnel se manifeste par des tensions nerveuses, et des peurs mal définies. Si vous êtes souvent d’humeur triste ou bien vous avez un manque d’entrain, c’est déjà un signe. Le trouble du sommeil nous conduit à une fatigue chronique peut aussi en être la cause. Le burn-out s’accompagne aussi d’une variation de poids, cela peut être bien sûr d’une perte ou prise de poids. La difficulté à réaliser plusieurs tâches à la fois est aussi considérée comme cause. Si vous avez une baisse de motivation et une dévalorisation de vos compétences professionnelles, vous risquez d’être atteint du burn-out.

Faire face à l’épuisement professionnel

Faire un break dans ses activités professionnelles

Le cas de burn-out nécessite un arrêt de travail. Cela aidera à penser autre chose que le travail. La durée de cet arrêt dépendra de la gravite de la situation. Mais en moyenne 2 à 3 mois de coupure sont nécessaires pour s’en remettre. Prendre du recul pour revenir au mieux de sa forme.

Pour un retour dans le milieu professionnel, une visite de reprise est à faire. Si cela ne suffit pas, il faut en faire davantage pour se sentir à l’aise. Le but de cette visite est d’accompagner la réinsertion socioprofessionnelle. Elle est indispensable pour ceux qui ont eu plus de 3 mois d’arrêts.

Se faire accompagner par un professionnel

Une prise en charge en psychothérapie s’avère utile pour ce cas. Selon le ministère de travail une thérapie comportementale et cognitive associe à un traitement antidépresseur est recommandée. Et la réinsertion, ce sont les médecins qui recommandent les adaptations dans le monde professionnel, ou une réorientation professionnelle. À titre de prévention, avoir un coach de vie ou un coach de développement personnel vous aidera à prévenir la suspicion du burn-out.

Tout le monde peut être atteint du burn-out. Cependant on peut l’éviter et même on peut y faire face. L’aide d’un professionnel est un grand avantage, mais la clé est avant tout de vouloir s’en sortir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *